gaming realms logo

Gaming Realms a décidé de vendre son activité de jeu en argent réel pour se concentrer sur le développement de contenu et de licences.

La société de jeux britannique Gaming Realms a accepté de vendre son activité de jeux en argent réel à River iGaming, société cotée à Oslo, pour une contrepartie totale de 11,5 millions de livres sterling.

Selon les termes de l’opération, qui nécessite toujours l’approbation des autorités réglementaires et des actionnaires, River iGaming devrait acquérir Bear Group, la société qui développe des jeux en argent réel de Gaming Real Realms. La société de jeux cotée à Oslo reprendra également la participation résiduelle de 30 % que détient Gaming Realms dans Parklane.

River iGaming a acheté une participation initiale de 70% dans Parlane Casino en juin dernier.

Les deux sociétés ont déclaré que la contrepartie totale en espèces pour toutes les transactions s’élèvera à 11,5 millions de livres sterling, y compris le règlement de la contrepartie différée contractuelle de 4,2 millions de livres sterling due par River UK Casino à Gaming Realms, due en octobre 2020.

Le groupe britannique de jeux a déclaré aujourd’hui que cette vente s’inscrivait dans sa stratégie visant à concentrer son attention sur le développement de nouveaux titres de jeux et l’octroi de licences internationales pour sa marque phare Slingo.

Gaming Realms a enregistré un chiffre d’affaires de 1,8 million de livres sterling en 2018, soit trois fois plus que l’année précédente.

Gaming Realms a déclaré que Bear Group a généré un chiffre d’affaires de 8,8 millions de livres sterling et un EBITDA ajusté de 0,5 million de livres sterling pour les 12 mois se terminant le 31 décembre 2018.

Pleins feux sur le développement de contenu et les licences

Gaming Realms a révélé qu’elle utiliserait le produit de la vente pour stimuler ses activités de développement et de concession de licences et pour rembourser son prêt de 3,5 millions de livres sterling accordé par JPJ Group Plc.

Commentant l’opération, Patrick Southon, PDG du groupe, a déclaré que le nouvel environnement réglementaire au Royaume-Uni, associé à l’augmentation de la taxe sur la consommation, a  » rendu de plus en plus difficile l’exploitation d’un seul casino et d’une seule plate-forme d’argent réel au Royaume-Uni « . Le dirigeant a ajouté que l’acquisition de la marque Slingo et de la propriété intellectuelle en 2015 a permis à son entreprise de « devenir un développeur et un concédant de licence de jeux très populaires sur le marché international des jeux ».

D’après iGaming Business, Gaming Realms a signé plus tôt cette année un contrat de trois ans avec Scientific Games Digital pour développer le jeu Slingo MONOPOLY (lire l’article). Selon les termes de l’accord, Gaming Realms développera et publiera le jeu sur ses canaux Slingo B2B et B2C et par l’intermédiaire de ses opérateurs de distribution et de sites Web tiers.

Le groupe de jeux prévoit de réduire ses coûts de 3 millions de livres sterling à la suite de la vente de ses activités liées aux jeux d’argent. La transaction est soumise à l’approbation des actionnaires de Gaming Realms et de River iGaming, ainsi que de la Gambling Commission du Royaume-Uni et de la Alderney Gambling Control Commission, et devrait être finalisée avant la fin de l’année.